Le Sud tunisien

De Tozeur à Tataouine en passant par l’immense désert de sable, le Sud tunisien est un univers authentique dont la diversité vous émerveillera. Vous pourrez explorer les montagnes, les oasis ou les villages berbères, faire une randonnée, passer une nuit en bivouac… et même jouer au golf.


Marcher dans l’immensité des dunes du désert, dormir en bivouac sous une nuit étoilée, goûter le pain des nomades, faire une halte sous un bouquet de palmiers au milieu de nulle part… l’expérience du Sahara est magique. Que vous choisissiez une véritable randonnée, un raid motorisé ou une simple incursion dans le désert, vous vivrez des moments inoubliables.
Par la route goudronnée, vous accéderez à une des portes du désert de sable : Douz, Nefta, Ksar Ghilane ou, à l’extrême sud, El Borma. Ensuite, vous pénétrerez dans le Grand Erg oriental (en Tunisie, il s’étend sur 40000 kilomètres carrés). A pied ou à bord d’un 4x4, la progression sera éprouvante… mais quelle récompense de découvrir soudain une dune géante, un lac d’eau chaude ou un champ de roses des sables !
Vous n’avez pas l’âme d’un aventurier ? Séjournez simplement dans un campement aménagé, et vous aurez le plaisir de voir au matin l’aube se lever sur les dunes.  

Cependant le Sahara tunisien ne se résume pas au désert de sable ; c’est un univers féérique d’une infinie variété.
En 4x4, en moto ou à bicyclette, parcourez les petites routes ou les pistes du Sud-Est : un univers rocailleux qu’on appelle “désert de pierre”. Au milieu de majestueuses montagnes, vous apercevrez des villages berbères accrochés sur les hauteurs. Çà et là se dressent les énormes greniers collectifs des nomades, appelés Ksour. Explorez l’un d’entre eux : escaladez une échelle et pénétrez dans les alvéoles superposées où on stockait autrefois les récoltes.


En calèche dans les oasis

Autre lieu, autre expérience : vous voilà à bord d’une calèche dans une oasis géante. Vous faites halte dans un jardin maraîcher où fruits et légumes poussent à l’ombre des hauts palmiers ; devant vous, un homme escalade l’un d’entre eux avec une incroyable agilité pour cueillir un régime de dattes.
Dans la région des oasis se trouvent deux grandes médinas, Tozeur et Nefta, véritables labyrinthes de ruelles étroites. Profitez de votre séjour à Tozeur pour jouer au golf au Golf Oasis, visiter un musée d’objets anciens, ou passer un bon moment en famille au parc “accro-palmes”.

Désert de sable, désert de pierre, oasis… la liste des sites insolites ne s’arrête pas là. Il faut encore traverser le “désert de sel”, le Chott el-Jerid, immensité blanche et scintillante laissée par l’évaporation d’un lac salé. Il faut voir aussi les Oasis de montagne : cascades et palmeraies jaillissent miraculeusement dans un paysage de montagnes couleur de sable. Empruntez le petit train vintage “Lézard Rouge” qui serpente au fond d’un canyon… vous en rapporterez des souvenirs inoubliables.



Suggestions

Un campement tout confort dans un site magique en plein Sahara : Camp Mars au sud de Douz.

Un parcours “accro-palmes” avec tyrolienne dans une palmeraie : Sahara Lounge à Tozeur.


Tozeur et Nefta

Ces villes oasiennes sont de grandes médinas surgies du désert, adossées à des palmeraies géantes. Leurs ruelles étroites circulent entre de hauts murs de briques, formant d’étranges labyrinthes préservés du soleil d’été. Levez les yeux pour admirer les extraordinaires décors de chevrons et de losanges, simplement formés par des briques disposées en relief. Vous pourrez visiter le musée Dar Cheraïet (collection d’objets anciens), le parc à thème Chakwak, le centre Eden Palm au cœur de la palmeraie…

Les Ksour

Ces anciens greniers collectifs sont typiques du Sud-Est tunisien : c’est là que les nomades entreposaient leurs récoltes à l’abri des pillards. Certains occupent le sommet de pitons escarpés ; les plus grands ressemblent à d’énormes ruches couleur de rocher se dressant au milieu des plateaux désertiques. Chaque famille y disposait d’une cellule pour entreposer sa récolte.

Chenini et Douiret

Dans la région des Ksour, Chenini et Douiret sont deux villages berbères perchés sur des collines rocheuses. Les maisons anciennes sont en partie creusées à flanc de montagne. Au pied de la mosquée de Chenini se trouvent des tombes géantes ; on raconte à leur propos une légende semblable à celle des Sept dormants (ou Gens de la Caverne). A Douiret, on peut visiter une ancienne mosquée troglodyte.

Les maisons troglodytes de Matmata

Ce site est un des plus étonnants de Tunisie : des cratères creusés dans les collines arides dissimulent de véritables maisons souterraines. Visitez aux alentours d’autres villages berbères comme Tamezret.

Les décors de Star Wars

Retrouvez le village mythique de “Mos Espa” au beau milieu des dunes de sable : c’est le véritable décor de tournage d’un des épisodes de Star Wars, resté intact sur le site appelé Ong Jmel près de Nefta. Une des maison troglodytes de Matmata est également présente dans la saga : c’est la maison de la famille Lars.

Lire plus : “Sud Tunisien : aux origines des Skywalker


Le Chott el-Jerid

Cette vaste dépression de 5000 km2  est recouverte d’une croûte de sel scintillante, vestige d’un ancien lac salé – cependant certaines parties sont encore inondées en hiver et attirent des concentrations de flamants roses.

Le sable pétrifié de Debebcha

Non loin du Chott el-Jerid, à Debebcha, s’élèvent d’étranges monticules : il s’agit de dunes de sable pétrifiées.

Les oasis de montagne

Les contreforts de l’Atlas saharien, à l’extrême ouest, forment des paysages uniques. Dans cet univers minéral apparaissent des oasis en pleine montagne : Chebika et son oued dévalant la montagne, Tamerza et sa cascade, Midès suspendu au-dessus d’un imposant canyon.

Que voir de plus après un voyage dans le Sud tunisien ? Le Sahara est un univers qui à lui seul mérite un long périple. Vous pouvez cependant prolonger votre périple en visitant des sites historiques, par exemple le site archéologique de Sbeïtla (époques romaine et byzantine) ou la médina de Kairouan.

Et si vous avez envie de fraîcheur et de confort après avoir parcouru les régions arides, rien de mieux qu’un séjour dans un bel hôtel de Djerba pour clore votre voyage.