PLAGES

Envie de bronzage et de baignade ? Les plages de Tunisie sont assurément parmi les plus réputées de Méditerranée. Palmiers, sable fin, criques, rochers : il y en a pour tous les goûts. Vous souhaitez vous reposer en famille, vous amuser dans un grand hôtel-club ou partir à la découverte de petits paradis secrets ? Choisissez la plage de vos rêves…


Littoral Nord

Contrastées et peu fréquentées, les plages de la côte nord vont enchanter les amoureux de la nature. De Tabarka à l’ouest jusqu’à Bizerte à l’est, c’est un chapelet de criques, de plages de galets ou de sable fin, de grottes et de rochers aux formes insolites. On y accède par de petites routes de campagne.

Cette région est passionnante pour la plongée sous-marine car les eaux y sont profondes et remarquablement pures. On y trouve des îlots, des tunnels, des falaises sous-marines ainsi qu’une faune méditerranéenne riche et colorée.
Tabarka et Bizerte proposent de nombreux hôtels de vacances et des centres de plongée sous-marine.


Suggestions

Pour séjourner loin des grandes stations dans un cadre paradisiaque : Le Pirate à Cap Serrat, une auberge simple mais accueillante et bien tenue.

Hammamet – Cap Bon

Hammamet, Nabeul, Korba, Kélibia… la péninsule du Cap Bon compte quelques-unes des plus belles plages de sable fin de Tunisie. Hammamet et Nabeul sont de grandes stations balnéaires et vous y trouverez un large choix d’hôtels et de resorts. Profitez-y de tous les plaisirs de la plage : promenade en jetski, initiation au catamaran, parachute ascensionnel, kayak en famille ou balade à dos de dromadaire le long de la mer.

Le Cap Bon a aussi un côté plus serein et sauvage. De nombreux villages et ports de pêche se succèdent le long de la côte sud, bordés de merveilleuses plages de sable fin. Dans la partie nord, les petites plages de sable alternent avec les rochers. Pour un bain de nature et de sérénité, choisissez par exemple El Haouaria, village de fauconniers, ou Korbous, petite station thermale.
Cette côte est aussi remarquable pour pratiquer la plongée sous-marine. Elle est notamment entourée de nombreuses épaves datant de la Seconde Guerre mondiale.


Suggestions

Une expérience insolite : à Korbous, baignez-vous en plein hiver sous la source chaude qui se déverse dans la mer !

Côte Est

Sousse, Port El Kantaoui, Monastir et Mahdia sont de grandes stations balnéaires bordées par d’immenses plages de sable fin. Un large choix d’hôtels et de clubs de vacances vous y accueille pour un été inoubliable. Entre deux baignades dans une eau tiède, faites une partie de volley, un tour en planche à voile ou en jetski, avant de vous inscrire pour une excursion en mer à bord d’un “bateau pirate”… vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !

Mais la côte Est a aussi ses coins plus secrets. A l’écart de ces grands centres, choisissez par exemple une maison d’hôtes au bord de la plage pour des vacances de calme et de dépaysement total.

Djerba et les îles du Sud

Aux portes du Sahara, l’île de Djerba n’a pas fini de faire rêver. Au bord des plages de sable blanc, les palmiers se balancent doucement et la mer s’étend en camaïeu de turquoise. L’air est doux en toute saison, les coupoles blanches des hôtels se fondent dans le paysage. Face à l’île sur le continent, il fait bon aussi séjourner à Zarzis ou se baigner sur les belles plages proches de Gabès.
Mais Djerba est aussi le paradis des clubs de vacances et des sports nautiques. L’endroit parfait pour bouger, expérimenter de nouvelles activités et oublier ses soucis quotidiens. Le jour, vous pourrez partir en jetski à la rencontre des dauphins ou vous initier au kitesurf dans des lagunes peu profondes. Le soir, danser sur la plage ou aller assister au flamboiement du coucher du soleil près d’un vieux fort en ruines.
Moins connu que Djerba, l’archipel de Kerkennah séduit par son atmosphère envoûtante. Ses plages de sable sont jonchées de coquillages. L’eau y est si peu profonde que la marée, d’habitude imperceptible en Méditerranée, découvre de grandes étendues. En été, quelques hôtels de Kerkennah sont assaillis par les vacanciers tunisiens de la région. Mais hors saison, l’archipel redevient un havre de paix, de sérénité et de nature sauvage.


Suggestions

Excursions en jetski vers l’îlot du fort Borj Kastil depuis la plage d’Aghir.



Contrastées et peu fréquentées, les plages de la côte nord vont enchanter les amoureux de la nature. De Tabarka à l’ouest jusqu’à Bizerte à l’est, c’est un chapelet de criques, de plages de galets ou de sable fin, de grottes et de rochers aux formes insolites. On y accède par de petites routes de campagne.

Cette région est passionnante pour la plongée sous-marine car les eaux y sont profondes et remarquablement pures. On y trouve des îlots, des tunnels, des falaises sous-marines ainsi qu’une faune méditerranéenne riche et colorée.
Tabarka et Bizerte proposent de nombreux hôtels de vacances et des centres de plongée sous-marine.


Suggestions

Pour séjourner loin des grandes stations dans un cadre paradisiaque : Le Pirate à Cap Serrat, une auberge simple mais accueillante et bien tenue.

Hammamet, Nabeul, Korba, Kélibia… la péninsule du Cap Bon compte quelques-unes des plus belles plages de sable fin de Tunisie. Hammamet et Nabeul sont de grandes stations balnéaires et vous y trouverez un large choix d’hôtels et de resorts. Profitez-y de tous les plaisirs de la plage : promenade en jetski, initiation au catamaran, parachute ascensionnel, kayak en famille ou balade à dos de dromadaire le long de la mer.

Le Cap Bon a aussi un côté plus serein et sauvage. De nombreux villages et ports de pêche se succèdent le long de la côte sud, bordés de merveilleuses plages de sable fin. Dans la partie nord, les petites plages de sable alternent avec les rochers. Pour un bain de nature et de sérénité, choisissez par exemple El Haouaria, village de fauconniers, ou Korbous, petite station thermale.
Cette côte est aussi remarquable pour pratiquer la plongée sous-marine. Elle est notamment entourée de nombreuses épaves datant de la Seconde Guerre mondiale.


Suggestions

Une expérience insolite : à Korbous, baignez-vous en plein hiver sous la source chaude qui se déverse dans la mer !

Sousse, Port El Kantaoui, Monastir et Mahdia sont de grandes stations balnéaires bordées par d’immenses plages de sable fin. Un large choix d’hôtels et de clubs de vacances vous y accueille pour un été inoubliable. Entre deux baignades dans une eau tiède, faites une partie de volley, un tour en planche à voile ou en jetski, avant de vous inscrire pour une excursion en mer à bord d’un “bateau pirate”… vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !

Mais la côte Est a aussi ses coins plus secrets. A l’écart de ces grands centres, choisissez par exemple une maison d’hôtes au bord de la plage pour des vacances de calme et de dépaysement total.

Aux portes du Sahara, l’île de Djerba n’a pas fini de faire rêver. Au bord des plages de sable blanc, les palmiers se balancent doucement et la mer s’étend en camaïeu de turquoise. L’air est doux en toute saison, les coupoles blanches des hôtels se fondent dans le paysage. Face à l’île sur le continent, il fait bon aussi séjourner à Zarzis ou se baigner sur les belles plages proches de Gabès.
Mais Djerba est aussi le paradis des clubs de vacances et des sports nautiques. L’endroit parfait pour bouger, expérimenter de nouvelles activités et oublier ses soucis quotidiens. Le jour, vous pourrez partir en jetski à la rencontre des dauphins ou vous initier au kitesurf dans des lagunes peu profondes. Le soir, danser sur la plage ou aller assister au flamboiement du coucher du soleil près d’un vieux fort en ruines.
Moins connu que Djerba, l’archipel de Kerkennah séduit par son atmosphère envoûtante. Ses plages de sable sont jonchées de coquillages. L’eau y est si peu profonde que la marée, d’habitude imperceptible en Méditerranée, découvre de grandes étendues. En été, quelques hôtels de Kerkennah sont assaillis par les vacanciers tunisiens de la région. Mais hors saison, l’archipel redevient un havre de paix, de sérénité et de nature sauvage.


Suggestions

Excursions en jetski vers l’îlot du fort Borj Kastil depuis la plage d’Aghir.