L’Ouest tunisien

Une vaste région montagneuse occupe tout l’ouest de la Tunisie. Au menu : air pur, loisirs verts et découverte d’innombrables ruines antiques.


Le Kef, hors des sentiers battus

La petite ville du Kef s’étage en cascade à flanc de montagne. Les coupoles blanches de la mosquée Sidi Boumakhlouf veillent sur la médina.

Parcourez ruelles et escaliers, et vous rencontrerez de nombreux vestiges de l’Antiquité disséminés dans la vieille ville.

Visitez l’ancienne synagogue et le musée des Arts et Traditions Populaires, qui occupe un ancien mausolée musulman : la cohabitation entre les religions a laissé plusieurs témoignages dans la ville.

Grimpez jusqu’à la citadelle ottomane qui fait face à un somptueux panorama de champs et de forêts.

Pourquoi ne pas choisir le printemps pour visiter le Kef ? Les paysages environnants se couvrent de verdure.

Au mois de mars, la ville s’anime à l’occasion de son festival de Théâtre – les 24 heures de Théâtre non stop – et de son festival international de jazz – Sicca Jazz.

En avril-mai est célébrée chaque année une fête millénaire, la fête de Mayou.  


Le Kef, Siliana, Kasserine : des montagnes en Tunisie

Séjourner dans l’Ouest tunisien, c’est se trouver au cœur d’une nature préservée dans le principal massif montagneux de Tunisie, la Dorsale.

Son plus haut sommet, le mont Chaâmbi, culmine à 1544 mètres.

Laissez-vous gagner par un incroyable sentiment de liberté en vous frayant un chemin dans les bois de pins, en galopant le long d’un oued, ou en traversant en barque un lac de barrage

Cette région encore vierge offre de grands espaces et des paysages saisissants.


En vidéo : randonnée en montagne avec notre émission “Mouch normal!”



Des sites pour remonter le temps

L’histoire antique a laissé de nombreuses traces dans le Grand Ouest tunisien.

Au fil de vos excursions, vous aurez la surprise de vous retrouver devant un arc de triomphe romain, des dolmens par dizaines, des grottes préhistoriques, les arcades d’un théâtre antique ou les bassins d’anciens thermes romains…

Sur les hauts plateaux se trouvait Sufetula, principale ville de Tunisie pendant la période byzantine (VIème – VIIème siècle) ; appelée aujourd’hui Sbeïtla, c’est un saisissant site archéologique qu'il ne faut pas manquer de visiter.


Suggestions

Au mois de mars, dans la ville du Kef, assistez au festival de jazz Sicca Jazz et au festival 24 heures de Théâtre non-stop.

Près du Kef, séjournez en pleine nature à l’Auberge du Lac/ Ranch du Lac dans la forêt de Nebeur. Simple mais confortable et accueillant. Randonnées, balades à cheval…

Contactez les associations qui organisent souvent des trekkings et des randonnées dans cette région. En savoir plus.

Le Kef et Kasserine sont les principales villes de cette région qui, par ailleurs, regorge de sites archéologiques ; les plus spectaculaires sont Sbeïtla, Makthar et Haïdra. Ne manquez surtout pas un site naturel et historique unique, la Table de Jugurtha.


La médina et la citadelle du Kef

Héritier d’une ville antique, le Kef a conservé de nombreux vestiges romains en pleine ville : thermes, citernes, basilique, église…

Elle compte aussi une multitude de mausolées et sanctuaires de saints soufis comme Sidi Boumakhlouf, le saint patron de la ville.

L’un d’eux abrite aujourd’hui un magnifique musée des Arts et Traditions populaires qui retrace les différents modes de vie des citadins et des bédouins des environs.

Dans la vieille ville également, la synagogue et le cimetière juif attestent d’une présence juive au Kef jusqu’à la fin du XXème siècle.

Tout en haut de la médina s’élève la grande Kasbah (citadelle) construite à l’époque ottomane. Là se trouvait la garnison de janissaires turcs qui gardait la frontière face à l’Algérie.


La Table de Jugurtha

Véritable forteresse naturelle, cette montagne tabulaire de 80 hectares est entièrement entourée de falaises abruptes.

Seul accès possible : un étroit escalier taillé dans le roc. On raconte que le chef numide Jugurtha, en guerre contre Rome, y a soutenu des mois de siège ; d’autres rebelles s’y sont réfugiés au cours des siècles.

Recherchez les traces de ces occupations anciennes (citernes, greniers, abris souterrains…) ou contentez-vous d’admirer le sublime panorama.


Les mégalithes d’Ellès

Le petit village d'Ellès est situé dans la région du Kef, non loin du site archéologique de Makthar.

Tout autour, sur un vaste espace de 8 hectares, se trouvent les vestiges de tombes mégalithiques – des dolmens – qui remontent à l'Antiquité. On en a compté 71 ; certaines sont bien conservées.

Ces tombes collectives contenaient chacune de nombreuses sépultures.

Lire plus : “Ellès : des dolmens dans l'Ouest tunisien



Makthar

Le site antique de Makthar possède des vestiges romains exceptionnels.

Dorés par le soleil, l’arc de Trajan, les arcades des Grands Thermes, la colonnade de la “Schola des Juvenes” (siège d’une organisation de jeunesse) sont de toute beauté.

Le site compte aussi des monuments qui témoignent du passé préromain de la ville : un mausolée numide et des mégalithes qui étaient des sépultures collectives.  



Haïdra et Thala

A la fin de l’Antiquité, l’Ouest de la Tunisie était couvert d’églises et de chapelles chrétiennes.

Les ruines d’une église sont à voir dans la ville de Thala, et celles d’une des plus grandes forteresses byzantines du Maghreb à Haïdra.


Kasserine

Un arc de triomphe, un barrage, deux mausolées et bien d’autres ruines… La ville de Kasserine, entourée de hautes montagnes, avait un important rôle stratégique aux époques romaine et byzantine.


Sbeïtla

Ville fondée pour des vétérans de l’armée romaine, Sbeïtla a été le siège d’une célèbre bataille lors de la première expédition des musulmans au Maghreb : c’est là qu’ils ont battu l’armée byzantine du patrice Grégoire en 647.

Aujourd’hui, c’est un impressionnant site archéologique. On y voit notamment un superbe capitole formé de trois temples accolés, et de nombreux vestiges d’églises.

Dougga

A 60 km du Kef, ce site antique est absolument exceptionnel.

Le théâtre et le Capitole romains, le mausolée numide, les innombrables vestiges de temples, de thermes et de maisons forment une petite ville antique remarquablement préservée. 

Le site de Dougga a été inscrit au Patrimoine mondial par l’UNESCO. Lire plus.

Le Capitole de Dougga



Chemtou

Situé au nord du Kef, à une soixantaine de kilomètres, ce site archéologique s’étend au milieu d’un paysage montagneux.

Vous pourrez y voir d’anciennes carrières de marbre (le marbre jaune, très recherché dans l’Antiquité).

Chemtou possède aussi un grand musée moderne. Après sa visite, vous saurez tout sur les anciens habitants de la région, les Numides, ancêtres des Berbères !


Bulla Regia

Le clou de la visite du site archéologique de Bulla Regia – Bulla “la royale” –, ce sont de luxueuses maisons romaines comportant des pièces souterraines à l’abri de la canicule d’été, encore ornées de leurs mosaïques.

Tout autour, de nombreux vestiges de théâtre, bains publics, temples

Bulla Regia se trouve au nord du Kef, non loin de Chemtou.


Gafsa

Grande cité minière, Gafsa se trouve à l’orée du Sahara.

La ville est bordée par une oasis, la plus septentrionale de Tunisie.


Les Oasis de montagne

Les contreforts de l’Atlas, au sud de Gafsa, constituent un site d’une beauté saisissante. Au milieu des montagnes arides apparaissent des oasis verdoyantes : Chebika, Tamerza et Midès. Oueds, cascades et canyons forment des paysages spectaculaires autour des petites palmeraies accrochées au rocher. Lire plus sur le Sud tunisien.

Nos partenaires