Ellès : des dolmens dans l’Ouest tunisien
Publié le : 10-02-2018

Plongez dans une histoire peu connue de la Tunisie : celle de ses anciens habitants, les Numides. Ils ont laissé des dizaines de dolmens (ou mégalithes) de dimensions impressionnantes à Ellès, dans la région du Kef.


Dans le langage courant, on appelle ce genre de monuments des dolmens ; en langage scientifique, ce sont des mégalithes, ou « grandes pierres » en grec. Ils se composent d’énormes pierres plates formant un toit, et soutenues sans aucun ciment par d’autres pierres de grandes dimensions qui forment des murs.

Les Numides, anciens habitants de la Tunisie avant l’arrivée des Phéniciens et des Romains, construisaient des mégalithes. Ils étaient parfois gigantesques : ceux d’Ellès atteignent jusqu’à 15 mètres de long.

Ellès est un petit village de l’Ouest tunisien situé entre le Kef et le site archéologique de Makthar. Il se trouve en réalité au cœur d’une vaste cité des morts. On y a compté 71 tombes mégalithiques, dispersées sur 8 hectares, certaines bien conservées. Il s’agissait de tombes collectives qui rassemblaient les sépultures de nombreux défunts. 

Ces dolmens sont particulièrement sophistiqués : ils comportent généralement un couloir central entouré de sept chambres mortuaires et d’espaces pour célébrer le culte funéraire. 

Chacune des chambres était utilisée plusieurs fois. Parfois, plusieurs dizaines de corps étaient inhumés successivement dans la même chambre. Les morts étaient placés sur le côté en position fœtale, accompagnés d’objets en poterie qui devaient les accompagner dans l’au-delà.

Cet ensemble exceptionnel a été présenté par la Tunisie en 2016 pour être inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial de l’Unesco, en compagnie d’autres tombes et mausolées préromains comme le mausolée numide de Dougga.



Les Numides, ancêtres des Tunisiens

Dans l’Antiquité, les tribus berbères qui occupaient le tiers nord-est du Maghreb étaient appelées Numides. Au temps de Carthage, elles ont formé deux grands royaumes, réunis ensuite par le grand roi Massinissa avec pour capitale Cirta (l’actuelle Constantine en Algérie). Tout l’Ouest tunisien est marqué par leur présence. 

L’écrivain et journaliste Tahar Ayachi a raconté que dans les années 1960, les autorités de la région d’Ellès se sont aperçu que les habitants sacrifiaient des animaux sur le site archéologique, à côté d’un groupe de dolmens, et leur ont construit un abattoir moderne. Mais les habitants ont continué à utiliser l’ancien emplacement. Or entre-temps, des archéologues ont découvert à ce même endroit des restes d’animaux sacrifiés dans l’Antiquité en offrande aux divinités ! Preuve que les rites immémoriaux ont continué à marquer les mentalités dans la région à travers les siècles.

D’autres mégalithes existent en Tunisie. A quelques dizaines de kilomètres d’Ellès, on trouve encore une dizaine d’autres dolmens numides à côté du magnifique site archéologique de Makthar – une autre visite à ne pas manquer dans la région !

Des tombeaux mégalithiques existent aussi dans les régions de Bulla Regia, Dougga, Kesra, Zouakra…


Lire plus : le Kef et l'Ouest tunisien

Grottes près d’Ellès


Le site de Makthar



A lire :

“El Kef” par Tahar Ayachi
”La Tunisie antique” par Hédi Slim, éditions Mengès