Randonnée sur l’île de Djerba
Publié le : 24-09-2018

La grande île du Sud tunisien offre un cadre plein de charme pour des circuits pédestres entre palmiers, oliviers et vieux menzels.


Djerba n’est pas un pays de montagne… Dans la grande île du Sud tunisien, pas question de trekking dans des sentiers escarpés ! Mais il suffit de s’éloigner un peu de la côte et des grands hôtels pour trouver un cadre idéal pour de longues promenades à pied.

L’île est sillonnée de pistes et de petites routes. Les parcourir à pied est un bon moyen de faire connaissance avec le patrimoine traditionnel de l’île.


Traditionnellement, Djerba est une région d’habitat dispersé. Cela signifie que la présence humaine est partout, et nulle part. Tout au long de votre chemin, vous apprécierez la sérénité de paysages silencieux, préservés et pleins de charme. Vous rencontrerez de superbes propriétés rurales à l’abandon, des petites mosquées émouvantes de simplicité, des champs d’oliviers centenaires… mais aussi des habitants qui seront ravis d’échanger quelques mots, ou de vous raconter l’histoire d’un saint local.


Atelier de tissage
Avec leurs frontons triangulaires, ces anciens ateliers fabriquaient des couvertures de laine réputées.



Mosquées
Caractéristiques des mosquées des campagnes de Djerba : le petit minaret en forme de clocheton, et l’escalier qui servait à effectuer l’appel à la prière dans le culte ibadite.



Menzels
On rencontre fréquemment des maisons d’anciennes propriétés rurales – les menzels.





Oliviers
Djerba est une terre d’oliviers centenaires aux troncs noueux.


Borj Ben Ayed
Au 18ème siècle, le redoutable gouverneur Ben Ayed s’était fait construire un somptueux palais au cœur de Djerba. Il n’est plus que ruines. Ce lieu étrange a inspiré une œuvre inquiétante au célèbre street-artiste belge Roa. (Les ruines se trouvent non loin de la mosquée Fadhloun, en face de la mosquée El Gaed – ou El Gayed. D’autres édifices à Djerba portent le nom de Ben Ayed).







Street art à la campagne
Depuis la manifestation “Djerbahood” en 2014 (voir la vidéo), le street-art est en vogue à Djerba. Des œuvres inattendues surprennent le promeneur au hasard des sentiers. En même temps, une association locale a lancé un projet d’embellissement des abris-bus.





Puits
De nombreux puits s’élèvent dans la campagne comme une victoire sur la sécheresse du climat.




Oiseaux
Djerba est un refuge pour de nombreux oiseaux comme cette huppe.





Il est très facile d’établir son circuit de découverte à Djerba : les pistes sont bien répertoriées sur les applications GPS (par exemple, l’application hors connexion maps.me). Le quart nord-est de l’île, autour de Midoun et Mahboubine, est particulièrement riche en curiosités car c’est la zone la plus fertile.
Et bien sûr, les belles plages sont toutes proches pour une halte rafraîchissante.

… Alors à vos sacs à dos !

Pour en savoir plus :

L'île de Djerba

Visite de la mosquée Fadhloun

Djerbahood, capitale éphémère du street-art