La pêche à la charfiya, patrimoine immatériel de l’humanité

Publié le : 09-02-2021

Une ingénieuse technique de pêche des îles Kerkennah, la charfiya, vient d’être déclarée par l’Unesco Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité.


Autour des îles Kerkennah, l’eau est si peu profonde que les marées – d’ordinaire imperceptibles en Méditerranée – découvrent chaque jour de larges étendues de sable. Et à chaque marée descendante, les courants entraînent les poissons vers le large.

Cette configuration a donné aux habitants l’idée d’une technique astucieuse et respectueuse de l’environnement : les pêcheries fixes appelées charfiya.

(Photo extraite du film “La pêche à la charfiya aux îles Kerkennah”, Institut National du Patrimoine 2019.)

Cet archipel du Sud, situé au large de Sfax, est une véritable oasis maritime. Les palmiers s’y comptent par milliers. C’est donc la palme qui est le matériau de construction de la charfiya.

La charfiya est constituée d’une série de barrières infranchissables faites en palmes plantées au fond de l’eau.

Judicieusement disposées par rapports aux courants, ces barrières entraînent les poissons vers des nasses où ils pénètrent par des sortes d’entonnoirs. Pris au piège, ils ne peuvent plus en ressortir.

Il ne reste plus qu’à relever les nasses pleines de poissons vivants.

Ce procédé est reconnu par le FAO comme un “Système ingénieux du patrimoine agricole mondial”. En décembre dernier, il a été également déclaré par l’UNESCO “Patrimoine culturel immatériel de l’humanité”.

Il est vrai qu’aux îles Kerkennah, la pêche à la charfiya est une véritable institution. Les pêcheries se transmettent souvent de père en fils, et toute la famille participe à leur construction et à la pêche.

La construction ou l’entretien d’une charfiya est un événement marqué par des prières et des rituels auxquels participe toute la communauté. On dit que la plupart des habitants de l’archipel apprennent à pêcher dès leur plus jeune âge.

A une centaine de kilomètres au sud de Kerkennah, sur l’île de Djerba, on pratique également la pêche à la charfiya. Ce sont ces installations qu’on aperçoit lorsqu’on arrive sur l’île en avion : elles forment d’étranges dessins en zigzag le long du rivage…


Une charfiya à Djerba


Schéma d’une charfiya de Kerkennah



© INP 2019

Lire plus : Sfax et les îles Kerkennah

Nos partenaires